Baromètre Posternak-Ifop - Mars 2017


Claude Posternak

 

 
 

Baromètre Posternak-Ifop.
Classement trimestriel de l’image des entreprises.
Premier trimestre 2017.

Le Dieselgate fait perdre 21 points d’image à Renault.

Une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) sur les émissions de polluants de certains véhicules Renault, transmise au parquet en décembre 2016 et révélée le 15 mars a semé le doute sur l’installation par le constructeur « d’un dispositif frauduleux qui modifie spécifiquement le fonctionnement du moteur pour en réduire les émissions de NOx (Oxydes d’azote) dans des conditions spécifiques du test d’homologation. » Alors que les entreprises industrielles sont plébiscitées par les Français (Michelin, Airbus et Citroën occupent les trois premières places du Baromètre), Renault subit de plein fouet l’affaire dite des diesel. Le constructeur automobile chute de la 12ème à la 23ème place et perd 21 points d’image. La sanction est plus marquée chez les hommes et chez les CSP+ à respectivement 35% et 41% de mauvaise image. Seule consolation pour la marque au losange son indice image reste 30 points au dessus de ses plus bas historiques de février 2013 et septembre 2008.

La grande distribution au plus haut
Derrière l’industrie, la grande distribution signe la plus forte hausse.
Leclerc (+5 points d’image, 5e) et Carrefour (+5 points d’image, 8e) sont les enseignes qui progressent le plus. Auchan est la seule orientée à la baisse (-2 points d’image, 9e).

Stabilité du secteur bancaire
Crédit Mutuel confirme son leadership (indice image 60).
Suivent loin derrière les autres mutualistes : Banque Populaire (indice image 51), Crédit Agricole (indice image 51), Caisse d’Epargne (indice image 46). Plus distancées, dans le dernier tiers du baromètre,
les banques capitalistes classiques : BNP Paribas, LCL et Société Générale.

Téléphonie : la catastrophe SFR
Opérateur préféré des Français il y a cinq ans, SFR est devenu, tous secteurs confondus, l’entreprise française la moins aimée. Dernière du baromètre, SFR génère 44% de mauvaises opinions. De leurs côtés, Free (indice image 42) et Orange (indice image 41) font mieux que Bouygues Telecom (indice image 33).